Soutenance orale d’habilitation à diriger des recherches par Rémi Clément

Rémi Clément (Géophysicien, Ph.D) soutiendra l’habilitation à diriger des recherches le mercredi 8 juin à 14h, à INRAE, Villeurbanne (69).

Cette HDR s’intitule: Développement de la tomographie de résistivité électrique : « applications aux écotechnologies »

La présentation pourra être suivie par Visioconférence sur demande par mail à Rémi CLEMENT.

Résumé :

Pendant plus de 15 ans, mes travaux se sont concentrés sur le développement de la tomographie de résistivité électrique (TRE) appliquée aux écotechnologies. Les écotechnologies sont des outils, dont les enjeux sociétaux ne sont plus à présenter. J’ai contribué à adapter la TRE pour les installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND), les unités de méthanisation agricole (UMA), les bioréacteurs à membranes ou encore pour les zones de rejets végétalisées (ZRV) et surfaces d’infiltration (SI). Je présenterai mes développements, numériques et instrumentaux, pour fiabiliser la TRE pour ces applications, mais également comment j’ai construit l’articulation entre projets de recherche et encadrements des étudiants au cours de ma carrière. 

Nous verrons que j’ai proposé des solutions d’interprétation ou de traduction de la résistivité électrique en paramètres d’intérêts pour les experts des écotechnologies, en particulier pour leurs dimensionnements et leurs optimisations. Cela a été réalisé au travers de solutions pour intégrer les données TRE dans la modélisation hydrodynamique des milieux poreux lors d’infiltration contrôlée dans les écotechnologies. Je mettrai en avant des approches par méthode de fusion d’informations pour remonter à des paramètres physiques des milieux poreux comme la conductivité hydraulique à saturation. Les développements du code F3DM, pour la modélisation 3D complexe de la TRE sont au cœur de mes travaux et de ceux des doctorants que j’ai encadrés. La présentation illustrera aussi des développements instrumentaux comme OhmPi, un résistivimètre 100% open-hardware pour le monitoring des écotechnologies dédiées aux suivis temporels biohydrogéophysiques longs. Enfin, les résultats démontreront la contribution des développements de la TER aux écotechnologies, en particulier les ISDND.

La dernière partie de ma présentation décrira mes perspectives de recherche, en lien avec mon affectation à INRAE, au sein de l’unité REVERSAAL sur l’utilisation du sol comme bioréacteur de traitement complémentaire des eaux usées traitées. Une grande place sera faite à la TRE avec une approche originale, mais aussi à d’autres méthodes géophysiques, en particulier pour les questions de la biogéophysique pour le suivi de ces surfaces d’infiltration et des procédés de traitement des eaux résiduaires. Un accent sera mis sur les moyens, collaborations, et encadrements à construire pour mener à bien ce projet.

Membres du jury :

Rôle Civilité Nom Prénom Grade Établissement
Rapporteur

Rapporteur

Rapporteur

Examinatrice

Examinateur

Examinateur

Examinateur

Examinateur

Invité

Mme.

M.

M.

Mme

M.

M.

M.

M.

M.

SAINTENOY

CHAPLEUR

KAUFMANN

SIRIEIX

BAYARD

DANIELE

LASSABATERE

OXARANGO

MOREAU

Albane

Olivier

Olivier

Colette

Rémy

Stéphane

Laurent

Laurent

Sylvain

Maître de Conférences, HDR

Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, HDR

Professeur des Universités

Professeure des Universités

Maître de Conférences, HDR

Professeur des Universités

IDTPE-MTES, HDR

Professeur des Universités

Ingénieur de Recherche

Université Paris-Saclay

INRAE

Université de Mons

Université de Bordeaux

INSA-Lyon

Université Claude Bernard Lyon 1

ENTPE

Université Grenoble-Alpes

INRAE