Retour à Projets

Optimisation énergétique des stations d’épuration

Optimisation énergétique des stations d’épuration à l’aide de la modélisation
Coordinateur :

Sylvie GILLOT

Financement:

AERMC,IRSTEA

Partenaires:

Irstea-PROSE, INSA DEEP, AERMC

 

2017-2019

La réduction des dépenses énergétiques des systèmes d’assainissement est devenue un enjeu majeur ces dernières années en lien avec la maîtrise des coûts d’exploitation de ces systèmes et la réduction des impacts environnementaux des ouvrages. L’une des difficultés rencontrées pour réduire les dépenses énergétiques des stations d’épuration est liée au fait que les procédés sont souvent optimisés de manière unitaire, sans tenir compte de l’impact global de choix de conception, de dimensionnement ou de fonctionnement sur les performances globales de la station, notamment ses performances environnementales. L’impact de la filière boues sur la filière eau, et vice-versa, est cependant largement connu. Pour pallier cette difficulté et étudier différents scénarios de manière holistique, les outils de modélisation du fonctionnement des installations apparaissent comme particulièrement adaptés. L’objectif principal du projet « Analyse des gains énergétiques potentiels et effectifs de stations d’épuration a priori économes en énergie » est donc d’identifier les pistes de réduction des dépenses énergétiques d’installations couplant un étage biologique à boues activées et un digesteur anaérobie et de quantifier les gains potentiels. Ce projet a été construit dans le cadre de l’appel à projets de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC) intitulé « Réduire l’impact énergétique des systèmes d’assainissement : Récupération / Production de l’Energie ».

Pour en savoir plus