Retour à Recherches

Axes de recherche

Les recherches de l’UR REVERSAAL contribuent à préfigurer la station d’épuration du futur (station de récupération de ressources de l’eau ou StaRRE), et à poursuivre son intégration dans le continuum réseau-station-rivière-atmosphère-sol. Les ingénieurs et chercheurs font progresser les connaissances et élaborent des préconisations innovantes en termes de conception, de dimensionnement, d’exploitation et d’optimisation des procédés et filières. Ils développent des méthodes et des outils innovants et transférables aux acteurs opérationnels (publics et privés).

Les travaux de l’UR REVERSAAL se déclinent selon trois axes, qui appellent les principales questions scientifiques suivantes :

Axe 1

Réduire les émissions

Axe 2

Réutiliser les eaux

Axe 3

Récupérer  et valoriser les ressources

Axe 4

Innovations digitales

Animateur :

Jean-Marc CHOUBERT

Animateur:

Pascal MOLLE

Animateur: 

Florent CHAZARENC

 



  •  Mesurer et modéliser le terme source, le transfert et les transformations des effluents, y/c des micropolluants
  • Elaborer les protocoles et dispositifs pour caractériser les performances techniques et énergétiques des écotechnologies
  • Analyser et modéliser les procédés innovants (techniques alternatives, bioprocédés,  traitement complémentaires) pour en maitriser le dimensionnement et l’exploitation
  • Développer des procédés de traitement permettant une réutilisation de l’eau adaptée à un usage donné (arrosage, irrigation, recharge de nappe, lutte contre les ilots de chaleur …)
  • Piloter ces procédés de réutilisation
  • Comprendre les facteurs induisant le colmatage pour maintenir la porosité des milieux poreux utilisés en traitement, y compris le sol comme bioréacteur
  • Comprendre le lien entre la composition de la matière organique des eaux résiduaires et leur capacité à produire un vecteur énergétique
  • Maximiser le captage du carbone organique pour valorisation énergétique
  • Extraire les composés minéraux d’intérêt (N, P, K, métaux)
  • Développer des outils, des pilotes et des capteurs connectés et  intelligents (open-hardware)
  • Sécuriser, fiabiliser et partager la donnée.
  • Renforcer les approches prédictives (modélisation , analyses statistiques prédictives, science de la donnée et fusion d’informations) 

Lors de la construction du projet d’UR, nous avons intégré la dynamique scientifique de l’équipe DEEP de l’INSA pour intensifier les interactions dans le cadre du GCR RESEED. Ce rapprochement scientifique devrait accroître la masse critique thématique, favoriser des transferts de connaissance et un ancrage régional, permettant d’accroître la visibilité et l’attractivité d’INRAE. En pratique, ce rapprochement permettra d’étudier la STEP du futur à l’aide de nouvelles méthodes de caractérisation des boues (potentiels méthane, caractérisation géochimiques, approche mécanistique…), des méthodes d’estimation des incertitudes et des nouvelles approches de modélisation ; il contribuera aussi à faire émerger de nouvelles approches de gestion de l’eau en ville.

Depuis le 1er janvier 2018, REVERSAAL est associée en pôle commun de recherche Eau et Déchets – RESEED – avec le laboratoire DEEP de l’INSA. Insères un renvoi sur le site de reseed-lyon